Il semble en tout cas que le dossier du rachat du Standard touche tout doucement à sa fin. Comme nous vous l’indiquions en janvier, le Canadien John Chayka, propriétaire de JKC Capital, faisait partie, avec ses associés américains Jared Porter et Garry Drummond et Mark Silver (Optus Capital Partners), de la short list des investisseurs ayant rendu une offre liante. C’était aussi le cas du Fonds d’investissement américain 777 Partners et du milliardaire russe Sergey Lomakin (Total Sport Investment TPP). 

La guerre en Ukraine ayant eu raison de la dernière piste. Déjà propriétaire de la Genoa, du Vasco Gama et minoritaire au FC Séville, 777 Partners aurait formulé une offre jugée insuffisante (qui englobait le club et le stade) mais serait bien resté dans la course tandis que JKC Capital avançait de façon significative avec Bruno Venanzi si bien qu’un accord de principe aurait été trouvé comme nous l’évoquions ce jeudi sur notre site internet. Face à la concurrence de 777 Partners, JKC Capital aurait revu son offre à la hausse rencontrant ainsi les exigences de Bruno Venanzi qui semble bien avoir fait son choix. 

Les investisseurs canadiens et américains sont disposés à combler les dettes et à investir rapidement dans l’équipe mais également dans le centre de formation et l’équipe féminine. S’ils sont les heureux élus, ils deviendraient majoritaires à hauteur de 75 % laissant 25 % des parts à Bruno Venanzi qui resterait actif au club et conserverait une minorité de blocage. Comme nous l’écrivons depuis le début, et comme il nous l’avait confirmé dans une interview, le président du Matricule 16 n’entendait pas quitter le club. John Chayka pourrait devenir le CEO du club, ce qui expliquerait le départ précipité d’Alexandre Grosjean il y a deux semaines.

Enfin, lundi après-midi, les investisseurs canadiens et américains ont eu une réunion avec le président du Standard pour évoquer la situation du stade. JKC Capital investirait également dans l’Immobilière (ce que les autres candidats sont aussi enclins à faire). L’annonce de l’arrivée des investisseurs canadiens et américains en bords de Meuse devrait être effective dans les jours qui suivent.

Rachat du Standard: êtes-vous favorable au maintien de Bruno Venanzi à la tête du club?

Votes clôturés

Oui, tant que des investisseurs sérieux arrivent 27,8%
Non, il faut repartir d'une page blanche 72,2%

4636 votes