Eyong Enoh n'est sans doute pas le nom le plus ronflant qui a joué au Standard ces dernières année mais le Camérounais s'y est distingué entre 2014 et 2017 en remportant la Coupe de Belgique avec les Rouches. Blessé pour la finale, c'est du banc de touche qu'il a vécu ce grand de sa carrière : "On a gagné car on jouait… à 18", a-t-il expliqué dans une interview accordée à la DH que vous pouvez découvrir ici en version complète.

Malgré son départ, Enoh garde un oeil aiguisé sur la compétition belge et le Standard. "Les deux clubs que je suis avec insistance sont l’Ajax et le Standard. Lorsque la situation sanitaire le permettra, j’aimerais revenir à l’Académie pour saluer les gens avec qui j’ai bossé."

Il a attentivement suivi les débuts comme coach de Mbaye Leye et estime que la direction devrait lui donner du temps : "Je comprends bien la problématique que rencontre un club comme le Standard : le temps, on n’en a pas forcément. Mais, si tu veux construire quelque chose de solide et durable dans le temps, il faut t’en donner. C’est pourquoi je pense qu’il faut donner du temps à Mbaye. Ce n’est pas en trois mois que tu inculques ta philosophie. Il a joué une grande carrière, il a appris aux côtés de MPH, il est qualifié pour réussir. Il a juste besoin de temps."