Le 12e homme a une nouvelle fois joué son rôle samedi à Gand

LIÈGE “En football, tout peut aller très vite.”

Voilà ce que Dominique D’O- nofrio déclarait vendredi. Il a raison le coach liégeois, en football, et plus particulièrement au Standard, la vérité d’un jour n’est absolument pas la même que celle du lendemain. En effet, il y a un mois et demi, le Standard sombrait totalement à Gand en s’inclinant lourdement 4-1. Ce soir-là, les supporters liégeois présents à Gand avaient mis le feu mais dans le mauvais sens !

Après la rencontre, les fans des Rouches étaient restés longtemps dans la tribune gantoise réclamant la tête de Dominique D’Onofrio. De l’autre côté, les supporters gantois lançaient un petit message de compassion à leurs homologues liégeois : “Nous vous souhaitons bien du succès en PO2 !”

Près de deux mois plus tard, le Standard s’est brillamment imposé à Gand et a relégué son adversaire du jour à trois points dans les PO1  ! Tout comme le 20 février, les supporters des Rouches sont encore restés longtemps dans la tribune mais pour faire la fête cette fois-ci. Depuis plusieurs semaines, fans et joueurs se sont totalement réconciliés. Ainsi, à plusieurs reprises, le fabuleux public liégeois, qui peut être très dur avec les siens, a poussé les Rouches à se surpasser.

Et les exemples sont nombreux ! Prenons d’abord le match à domicile face à Bruges, alors que le Standard était mené 0-2 à 5 minutes du terme, Sclessin n’a cessé de donner de la voix pour ramener les Standardmen sur le droit chemin. À Charleroi, ils étaient 4.000 pour pousser le Standard vers la victoire. À Anderlecht, ils ont mis l’ambiance de la première à la dernière minute. En Coupe contre Gand, meurtri dans sa chair avec la perte de deux des siens, le public Liégeois a une nouvelle fois joué son rôle de 12e homme à merveille. Que dire de la victoire 2-1 contre Genk ?

“On m’a dit que j’étais l’homme du match mais c’est faux. Le principal artisan de la victoire de ce soir, c’est le public” , déclarait Aloys Nong la semaine dernière.

Samedi soir à Gand, ce 12e homme s’est une fois de plus transcendé pour porter ses couleurs vers les sommets. Si sur le terrain, le Standard dispose d’atouts indéniables, il en compte un autre de choc en tribunes !



© La Dernière Heure 2011