Sébastien Pocognoli est conscient que tout n’est pas encore parfait

4/6: le Standard dans les temps


LIÈGE Pour le Standard, le principal point positif de la soirée de vendredi est peut-être la lucidité affichée par certains joueurs. En effet, le large succès conquis dans les chiffres, face à un adversaire bien décevant, n’a pas camouflé les lacunes auxquelles il convient encore de remédier si le club liégeois veut jouer les premiers rôles cette saison.

“C’est notre collectif qui nous a permis de finalement émerger facilement. Notre réplique ne fut pas mal du tout, on peut même estimer que c’était une bonne prestation mais il y a encore du travail. Nous manquons par moments de maturité” , juge Sébastien Pocognoli. “Nous devons également faire preuve de plus de réalisme et nous coacher mutuellement avec plus d’efficacité mais je suis persuadé que cela viendra avec les semaines. Néanmoins, il convient de noter que notre ligne médiane était bien en place et, malgré les corrections à apporter, nous n’avons pratiquement pas concédé d’occasions.”

Joeri Dequevy a compté un peu sévèrement “une occasion si on peut considérer notre but comme tel” mais le back gauche liégeois, qui rejoindra les Diables ce lundi, a aussi retenu des griefs personnels.

“J’ai inscrit un superbe but, plus beau encore que celui marqué avec l’AZ face à De Graafschap, mais j’ai également déjà livré des prestations plus abouties que celle de vendredi” , poursuit Pocognoli. “La relance que j’effectue sur le but de Cavens est tout simplement mauvaise et toute l’équipe se retrouve hors position. Je n’avais pas des jambes extraordinaires mais, avec mon expérience, je ne peux pas commettre une telle erreur.”

La faculté à se remettre en question, surtout pour un groupe aussi jeune (22 ans pour le onze de base aligné au Lierse) que celui affiché par le Standard, est un atout précieux. Axel Witsel, bien meilleur qu’une semaine auparavant, en est certainement conscient également, lui qui a déjà traversé des moments compliqués dans sa carrière.

“On n’était pas inquiet après Zulte Waregem où on a payé la fatigue due à la préparation. Il était toutefois important de gagner au Lierse et nous l’avons fait en y ajoutant la manière”, souligne ce dernier. “Cyriac nous a fait énormément de bien. Il a le potentiel pour remplacer Mbokani. Et sa forme ne peut qu’aller crescendo s’il enchaîne les matches.”



© La Dernière Heure 2010