Jeudi dernier, les supporters liégeois ont envahi Sclessin à l'occasion du Business Meeting. Même si on regrette les quelques débordements, on est plutôt relativement satisfait de l'impact de cette action dans le chef de la Famille des Rouches. 

Hier matin, le conseil d'administration de la FDR, emmené par son président Louis Smal et Didier Stevens (ainsi que les présidents des différents clubs de supporters représentés dans le CA) ont tenu une conférence de presse afin dedresser le bilan de cette manifestation. 

« Il y a eu des points négatifs comme les petites dégradations dans le stade et l'entrée, en force, dans l'enceinte », précisaient Louis Smal et Didier Stevens. Mais dans l'ensemble, c'était la satisfaction qui primait. « Nous sommes heureux de l'engouement et de la réussite de cette manifestation. Depuis le début des actions, Roland Duchâtelet déclare qu'il s'agit d'une minorité de supporters. Jeudi, cette minorité s'est transformée en une foule de 5.000 personnes. » 

La Famille des Rouches n'entend pas relâcher la pression jusqu'à ce que le président quitte le club ou revoit sa manière de gérer le Matricule 16. « Notre combat continue! Nous allons continuer les actions. Il ne convient pas aujourd'hui d'établir un calendrier d'actions mais nous ne lâcherons rien. » 

La Famille des Rouches espère également, dans un laps de temps très court, avoir une discussion avec le patron du Standard. « Attention, il n'est pas question de s'entretenir avec ses intermédiaires au club. Nous, ce que nous voulons, c'est discuter avec le boss. Nous sommes prêts à écouter ses propositions. »  

L'idée d'une médiation a même été évoquée. « Nous ne sommes pas contre une médiation dans un lieu neutre avec un médiateur. Ce dernier peut être un homme politique de la région ou même provenir de l'Union Belge, c'est pareil pour nous. » Pendant cette conférence de presse, la Famille des Rouches a été contactée par la cellule communication du Standard. « Nous venons de recevoir un appel du Standard. Roland Duchâtelet est disposé à nous rencontrer rapidement. » 

Cependant, le président a précisé à la Famille des Rouches qu'il ne rencontrerait que quatre ou cinq membres du conseil d'administration et non la totalité. La Famille des Rouches va donc réfléchir à cette proposition. 

Enfin, il était prévu, jeudi dernier, que six supporters accèdent au Business Meeting pour y lire une lettre ouverte aux sponsors du club. Pour une raison de timing, cette lecture n'a peu avoir lieux. La Famille des Rouches nous a donc fait parvenir la lettre qui devait être lue jeudi soir.