Standard

Le directeur sportif, peu, voire pas suivi par le président Duchâtelet, pourrait écourter l’aventure au Standard pour rallier l’Union belge

LIEGE Depuis plusieurs semaines, une rumeur prétend que Jean-François de Sart, le directeur sportif du Standard, et Christophe Dessy, le responsable sportif de l’Académie Robert Louis-Dreyfus, sont sur le départ, de gré ou de force. Lors de sa conférence de presse, début de la semaine dernière, Roland Duchâtelet a démenti.

“Je suis surpris par ces rumeurs. Je confirme qu’ils seront encore là la saison prochaine”, a déclaré le président.

Jean-François de Sart, sous contrat au Standard jusque juin 2014, est-il d’accord de poursuivre l’aventure rouche ? Nous lui avons posé la question après la conférence de presse et il n’a pas voulu y répondre. Huit jours plus tard, le directeur sportif, présent au Festival Espoirs de Toulon, refuse toujours de s’exprimer. Il a visiblement besoin de prendre du recul.

Car, même si le président l’a impliqué dans le choix de Guy Luzon (“Jean-François de Sart a rencontré Guy Luzon à l’étranger et a fait un très bon rapport sur lui”), il est évident que le directeur sportif n’a pas été consulté. Le rapport en question n’a pas été fait dans l’optique d’un recrutement. Et, même si cela n’a pas été confirmé par le principal intéressé, il semble que Jean-François de Sart ait dit en interne qu’il désapprouvait le changement d’entraîneur et la non-reconduction de Mircea Rednic.

Est-ce la goutte d’eau pour un directeur sportif dont l’avis est peu, voire pas suivi par le grand décideur, qui lui préfère d’autres conseillers, en l’occurrence Dudu Dahan sur le dossier de l’entraîneur ? Pas impossible.

En tout cas, un départ à l’aile francophone de l’Union belge (l’Association des clubs francophones de football), dans l’air depuis la fin de la phase classique, est tout à fait possible. Cela ferait un départ majeur de plus après les départs, de gré ou de force, de Pierre François, de Louis Smal, de trois coaches, de nombreuses personnes à l’Académie, de joueurs au sang rouche…

© La Dernière Heure 2013