Igor De Camargo estime que les Rouches sont prêts pour le choc


ANGLEUR Depuis le début de la saison, le Standard n'a pas encore joué un match référence. Il n'a pas réussi à faire ce qu'il fait sur la scène européenne : démontrer sa domination en gagnant un match avec la manière.

"Ce choc, c'est le moment de jouer en championnat comme on le fait en Uefa" , commente Igor De Camargo, l'avant Belgo-Brésilien du Standard. "Club Bruges-Standard, c'est, en fait, digne de la Coupe d'Europe. On peut le qualifier de clasico. Nous sommes dans l'obligation de le gagner. Se retrouver à sept points d'Anderlecht, ce serait un gros écart. On doit tout faire pour rester dans le sillage du leader."

La saison passée, le Standard était également à trois points du Club Bruges avant de se déplacer dans la Venise du Nord . Les Rouches avaient répondu présents pour inverser la tendance et filer vers le titre.

Dans la foulée du sacre , ils sont occupés à réaliser un autre exploit, sur la scène continentale cette fois. Jeudi, les Liégeois rempliront leur dernier devoir européen de l'année 2008 : ils se rendront à Stuttgart en tant que leader de leur groupe, déjà qualifié pour les seizièmes de finale de la Coupe Uefa.

"Le Club doit encore se qualifier (NdlR : mercredi contre Copenhague). Cela ne change rien pour nous. Notre déplacement en Allemagne est aussi important pour nous que la venue des Danois pour Bruges : nous voulons aussi faire un bon résultat. On veut toujours gagner. Mais on sait aussi qu'avec un point, on sera assuré de finir premier du groupe. Et, du coup, on évitera un grand nom au prochain tour. Si on devait terminer deuxième, on hériterait d'un repêché de la Ligue des Champions..."

Les belles prestations contre Liverpool, Everton, Séville, le Partizan et la Sampdoria ont fait parler du Standard dans l'Europe entière. Tous les Standardmen suscitent l'intérêt. Igor De Camargo n'échappe pas à la règle, même si son nom revient moins souvent que ceux de Steven Defour, Axel Witsel, Dieumerci Mbokani, Milan Jovanovic ou Oguchi Onyewu.

"Je suis sous contrat à Sclessin jusque juin 2010. Je ne me concentre que sur le Standard, pas sur un éventuel transfert" , assure le vice-capitaine rouche . "Je me sens en pleine forme et j'entends bien le montrer sur la pelouse ce dimanche."


© La Dernière Heure 2008