3 000 supporters liégeois ont mis le feu à l’Emirates Stadium.

Ils avaient promis de faire au moins aussi bien qu’il y a dix ans, ils ont tenu parole. 3 000 supporters rouches étaient présents à l’Emirates Stadium ce jeudi et ils ont mis le feu à l’enceinte des Gunners.

Partis pour la plupart tôt dans la nuit de mercredi à jeudi, les supporters rouches ont rallié Londres en ferry ou en voiture et ont fait honneur à leur réputation.

Entre leurs chants sur la Manche et le cortège impressionnant qui a relié Highbury Park à l’Emirates Stadium dans une ambiance des grands soirs, les fans liégeois ont vécu une journée hors du commun, prouvant, s’il le fallait, aux Londoniens que l’armada liégeoise en avait dans le ventre.

Les pubs londoniens se souviendront pendant longtemps du passage des plus fidèles supporters du Standard, qui n’ont cessé de mêler chants, danse et bonne humeur… même dans le métro, qui a dû être évacué suite à l’usage de fumigènes.

Pas de quoi perturber les plus fidèles Rouches qui ont mis le feu durant 90 minutes dans un stade pas forcément réputé pour son ambiance et ce, malgré la correction reçue par les hommes de Preud’homme. Mais qui se souviendra, c’est certain, du passage des fans liégeois. Qui espèrent ne pas attendre dix ans pour revenir.

Car une fête pareille mérite d’être vécue plus souvent qu’une fois par décennie…