Les Rouches ont été méconnaissables face à leur grand rival carolo.

Après un très bon 7 sur 9 face à Bruges, Genk et l'Antwerp ces dernières semaines, le Standard est retombé dans ses travers lors du choc wallon face à Charleroi. "On a l'impression qu'il y a deux Standard. Celui qu'on a vu ces dernières semaines et celui qu'on a vu contre Courtrai ou ce dimanche contre Charleroi", estime Maxime Jacques, "On a vu des Zèbres affamés et des Rouches rassasiés."

Les Standardmen ne sont jamais vraiment rentrés dans la rencontre face à de très bons carolos : "Les joueurs étaient d'accord pour dire qu'ils ne sont jamais rentrés dans leur match."

L'absence de Michel Preud'homme sur son banc peut-elle être une excuse ? Pas pour Thomas Chatelle même si le consultant a comparé les Rouches a "des élèves sans leur professeur qui ont bâclé leur copie."

Maxime Jacques voulait quant à lui souligner la bonne ambiance présente dans les tribunes lors de ce choc wallon: "J'ai vraiment apprécié, c'était bon enfant d'autant plus qu'il n'y a pas eu de débordements."