La direction du Standard de Liège fait le point sur la gestion du club


LIEGE Une enquête de sport Foot Magazine révèle tous les chiffres sur les finances du club liégeoios. Quand Robert Louis-Dreyfus et Lucien D’Onofrio ont repris le Standard en 1999, ils ont directement injecté 15 millions d’euros. En 200, ils ont remis 10,5 millions. Et en 2002, 9 millions. Ce qui fait une jolie somme de 34.5 millions d’euros ! Depuis lors, ils n’ont plus mis un centimes dans le club qui s’autogère.

La financière du standard détient 89% des parts du club que se partagent les héritiers de Louis-Dreyfus, Stiffler et D’Onofrio. Ces derniers souhaitent-ils quitter le club ? Pierre François rétorque : « Les héritiers ne sont pas créanciers mais actionnaires. S’ils veulent récupérer leur investissement, ils doivent au préalable trouver un acquéreur. La trésorerie du Standard ne se trouve pas menacée par d’éventuels mouvements d’actions ».

Petit état des lieux des dettes du club.
Quand le duo D’Onofrio – Louis-Dreyfus a repris le club, la dette était de 20 millions d’euros, 28 millions en 2004, 29 en 2007 et 32 millions en 2008 ! En 2009, la tendance s’est inversée avec une dette qui tombe à 9 millions (grâce, entre autres, au transfert de Fellaini). Le club prévoit un budget à l’équilibre pour 2010. L’avenir du standard semble meilleur car le club va pouvoir enfin gérer des bénéfices. On apprends
également que le club possède un trésor de guerre de 8 millions d’euros qui peut être investi en transferts au cas où…

Une pertes d’exploitation pour 2010-2011 est prévue et s’évalue à 5 millions d’euros, une saison sans Coupe d’Europe laisse des traces. En 2009-2010, le bénéfice était de 9 millions d’euros grâce notamment à la Ligue des Champions, l’Eropa League…

Le budget n’a pas été revu à la baisse pour cette saison malgré l’absence de compétition européenne. Il est stabilisé à 25 millions d’euros dont 40% sont utilisés pour les coûts de l’équipe première, su staff,…. Anderlecht tourne autour de 40 à 45 millions d’euros. Pierre François estime que ce budget doit permettre au club d’atteindre les objectifs annuels : une qualification européenne et de temps à autre un titre !

© La Dernière Heure 2010