Batshuayi et Buyens ont mis le Standard sur orbite, face à un très petit Club de Bruges

LIEGE Après Zulte-Lokeren samedi, le Standard se rendait à Bruges ce lundi après-midi pour cette première journée des Playoffs 1. Garrido devait faire sans son ailier Israélien Refaelov et faisait confiance au Macédonien Trickovski pour le remplacer. Côté Standard, Rednic devait composer son onze sans son capitaine Van Damme. Diabaté était titularisé à sa place. A l'avant, le Roumain faisait confiance à son jeune duo Bathsuayi-Ezekiel.

Le réalisme à la Liégeoise

Sous un beau soleil, les Brugeois se montraient les premiers dangereux et les plus entreprenants. Dès la 8e minute, les Blauw en Zwart passaient à deux doigts d'ouvrir la marque. Lestienne lançait magnifiquement Bacca à la limite du hors-jeu. Le meilleur buteur du championnat lobbait Kawashima d'une belle pichenette mais son essai atterrissait sur le poteau. Énorme avertissement pour les hommes de Rednic qui peinaient à trouver leurs marques. Par la suite, les Brugeois continuaient à se montrer actifs mais n'arrivaient pas à se créer de réelles occasions.

Les Standardmen, eux, n'hésitaient pas à casser le jeu par de nombreuses fautes. La tactique attentiste de Rednic en début de rencontre finissait par payer à la 31e. Batshuayi ouvrait alors le score contre le cours du jeu sur le premier tir cadré des Rouches. Ciman faisait une transversale depuis le milieu de terrain dans le rectangle. Ezekiel contrôlait très joliment de la poitrine et glissait à son compère, isolé dans la défense du Club. Très lucide, Michy Batshuayi trompait Kujovic d'une jolie frappe (0-1).

Bruges tentait directement de revenir dans le jeu. Sur un corner rentrant Kawashima était à deux doigts d'être surpris mais le portier Japonais s'en sortait finalement très bien. Le match continuait à être haché par des fautes dans les deux camps. Bruges perdait petit à petit son emprise sur le jeu. Il n'en fallait pas plus pour les Standardmen.

Dans les arrêts de jeu, Mpoku donnait très intelligemment un coup-franc en ouvrant pour Opare. Le centre du latéral, très en vue tout au long de la partie, était parfait pour la tête de Buyens. L'ancien Malinois reprenait très bien hors de portée de Kujovic (0-2). Coup de massue pour Garrido et ses hommes qui rentraient groggy au vestiaire.

Bruges incapable de réagir

Le Standard entamait la seconde période par une grosse occasion. Batshuayi manquait un face-à-face avec Kujovic qui gardait le Club dans le match. Garrido décidait alors très vite de tenter le tout pour le tout. Dès la 53e, il procédait à un triple changement. Il lançait Tchité, Gudjohnsen et Meunier en lieu et place d'Hogli, Vazquez et Trickovski. Malgré cela, il fallait encore un quart d'heure pour voir une possibilité Brugeoise dans cette seconde période. Donk reprenait bien de la tête mais buttait sur Kawashima.

Très en vue, le portier a rassuré tous ses joueurs ce lundi. Les Burgeois n'arrivaient pas à reproduire la même intensité qu'en début de match. Une aubaine pour le Standard qui restait très bien organisé et ne laissait que très peu d'espace à leurs adversaires. Nagai (89e) et Ajdarevic (90e) manquaient même deux belles possibilités de faire le 0-3 en fin de rencontre.

Début de Play Off parfait pour les Liégeois avec cette victoire en Venise du Nord. Ils dépassent leurs adversaires du jour au classement et font le plein de confiance en vue du Clasico de la semaine prochaine à Sclessin. Les Brugeois quant à eux devront aller chercher la victoire à Lokeren s'ils ne veulent pas compromettre leurs chances d'obtenir un ticket européen.