Le Liégeois doit rencontrer la direction qui veut en faire un leader la saison prochaine.

Arrivé en janvier, Jonathan Legear a joué 63 minutes et inscrit un but pour les Rouches. Une heure de jeu en quatre mois de compétition, cela n’a évidemment rien de glorieux. Or, vu le contexte de son retour, c’est plus qu’encourageant pour le Liégeois de 28 ans.

À la base, Legear ne devait pas entrer en ligne de compte durant cette deuxième moitié de championnat. "L’objectif, c’est la saison prochaine. Le reste, ce serait du bonus", avait-il déclaré.

Mais suite à un excellent travail quotidien aux côtés du staff médical et du préparateur physique, Jonathan Legear est revenu plus tôt que prévu. Pour sa première, l’ailier s’était offert le luxe d’inscrire un but à Courtrai. Lors du match retour, il s’était également ménagé une occasion en neuf minutes.

À Anderlecht, où il a joué 20 minutes, il a forcé l’exclusion de Mbemba et a bien failli être à l’origine du succès des siens. À chaque fois qu’il est monté au jeu, Legear a apporté un plus.

Il n’en fallait pas moins pour convaincre la direction liégeoise de poursuivre l’aventure avec l’ancien Anderlechtois.

En janvier dernier, Legear se voyait offrir une chance de revenir au top niveau. Il signait un contrat jeune portant sur un an et demi avec deux saisons supplémentaires en option.

Aujourd’hui, cette option est en passe d’être levée et le contrat du Liégeois revalorisé. L’objectif des décideurs rouches est simple : faire de Jonathan Legear un des leaders du Standard 2015-2016.

Il y a peu, Axel Lawarée avait déjà confié une mission à Legear. "Je lui ai demandé de montrer le chemin au groupe dans les moments délicats", avait-il précisé.

Dès la reprise , c’est sur le chemin du succès que Jonathan Legear devra guider les siens. Sera-ce sur le flanc droit ? Celui occupé par un certain Mehdi Carcela ? Rien n’est moins sûr. Mais une chose est certaine : un Legear à 100 % le 20 juin constituerait le premier renfort rouche...


Succession de Riga: Vasseur à Sclessin de sa propre initiative

Depuis dimanche dernier, la succession de José Riga est ouverte. Le Standard se cherche activement un nouveau mentor et les candidatures affluent du côté de la direction liégeoise.

Ainsi, lors de la venue de Charleroi à Sclessin dimanche dernier, l’ancien joueur du PSG et ex-coach du Stade de Reims, Jean-Luc Vasseur, a été aperçu dans les tribunes. Il n’en fallait pas moins pour faire du Français de 46 ans un candidat potentiel à la succession de José Riga.

Or, il n’en est rien. Jean-Luc Vasseur n’a pas été invité par Roland Duchâtelet pour assister au derby wallon. Il s’est en fait rendu à Sclessin de sa propre initiative. Ce profil n’est donc pas une option pour la direction rouche.

Cette dernière continue pourtant d’explorer le marché hexagonal pour y dégoter un coach de talent. Du côté des supporters, on le sait, le rêve ultime consiste à voir débarquer Eric Gerets à Sclessin.

Un autre nom revient également avec insistance : Alexander Jankovic. Or, la direction de Malines, qui joue la finale des PO, a récemment déclaré qu’elle n’envisageait pas un départ de son coach serbe.