Le directeur de la com' et le responsable juridique du Standard ont réagi aux sanctions prises à l'encontre du club et évoquent de "comportements abusifs" des instances..

"Incompréhensible". Tel est le mot utilisé par le directeur de la communication du Standard Alexandre Grosjean pour qualifier la sanction infligée par l'Union belge au club liégeois après le match à Malines.

"Il y aurait eu, je cite, un feu d'artifice à un coin du point de corner où il n'y avait aucun joueur, selon le rapport" , ajoute Pierre Locht, responsable juridique du club. "Les poursuites sont clairement irrégulières" , explique-t-il. "Prononcer une sanction à huis-clos pour ça, c'est surréaliste. On mentionne les antécédents du Standard, mais là aussi il y a une certaine contradiction. (...) Car force de poursuivre le club pour tout et n'importe quoi, il ne faut pas s'étonner que le club ait des antécédents qui s'accumulent plus que dans d'autres clubs."

Découvrez la suite de sa réaction dans la vidéo ci-dessus.


Pourquoi le Standard n'a pas vu la convocation?


Le Standard conteste la sanction et invoque le règlement de l'Union Belge