Avec les quatre buts inscrits dimanche à Ostende, le Standard comptabilise seize buts depuis le début du championnat. Quinze d’entre eux ont été inscrits par des Standardmen, le 16e étant l’œuvre de Ludovic Buysens, qui avait marqué contre son camp lors de Standard - OHL.

Pour la première fois depuis le début du championnat, les attaquants sont devenus les meilleurs buteurs rouches. Avant le déplacement à la Côte, les médians du Standard étaient les plus efficaces avec, à leur actif, six des douze buts liégeois. Quatre pour Geoffrey Mujangi Bia, qui s’était offert un triplé contre le Lierse, et deux pour Paul-José Mpoku. Les attaquants n’en avaient mis que trois sur douze. Deux signés Michy Batshuayi (à Malines et contre Mons) et un pour Imoh Ezekiel (à Genk, avec un record de rapidité à la clé). Avec seulement trois buts, ils étaient talonnés par le duo de l’axe défensif, auteur de deux buts (un pour Ciman, un pour Kanu).

En prenant à leur compte les quatre buts inscrits au KVO, Batshuayi (5 buts) et Imoh Ezekiel (2 buts) totalisent 7 buts en championnat et font de l’attaque le secteur le plus efficace devant l’entrejeu (6 buts) et la défense (2 buts).

Et en Europa League ? Là, les attaquants devront être plus décisifs jeudi contre Esbjerg s’ils veulent également repasser meilleurs buteurs. Jusqu’ici, ils ont inscrit six des quinze buts rouches. Les médians ont fait mieux avec sept buts à leur actif (trois pour Frédéric Bulot, deux pour Geoffrey Mujangi Bia et deux pour Polo Mpoku). Les deux derniers ont été inscrits par les défenseurs: un par Kanu, un par Ciman.