Pourquoi Gonzalez, Mujangi Bia, Goreux, Nong, Camara et Mpoku ont-ils moins de crédit que les autres ?

LIEGE Opare et Leye (qui n’est pas un médian droit) ont été les Standardmen les plus décevants dimanche à Anderlecht, mais ils bénéficient du crédit qui manque à certains de leurs coéquipiers. Ils sont au moins six à être exclus de la rotation si chère à José Riga (entre parenthèses, le temps de jeu en championnat).

Goreux (270 minutes) : plusieurs fois titulaire en début de saison, il a saisi sa chance… mais il n’a plus joué la moindre minute en championnat depuis sept matches. Le déplacement à Helsingborgs a été le début de son calvaire : en Suède, il se serait pris la tête avec Bernard Smeets, le T3 ... fidèle adjoint du T1 . Pourtant, il pourrait rendre service car c’est un véritable ailier, qui apporte de la percussion et qui se bat.

Mujangi Bia (72 minutes) : l’entraîneur ne semble pas lui faire confiance. Pourtant, il a répondu à l’attente lors de sa seule titularisation, à Hanovre. Doué d’une excellente technique et d’une bonne frappe, il pourrait faire des dégâts sur les flancs.

Nong (294 minutes) : s’il n’a pas vraiment saisi sa chance quand il l’a reçue, il s’est toujours montré combatif et a eu le mérite de se ménager des occasions. Et il a prouvé la saison passée qu’il avait sa place au Standard si on lui donnait du crédit. Ce n’est pas le cas cette saison.

Gonzalez (116 minutes) : que Berrier soit en pole pour le rôle de meneur de jeu, cela peut se comprendre. Le Français a fait ses preuves dans notre championnat et a souvent été décisif lorsqu’il est revenu de blessure. Mais cela fait quelques semaines qu’il connaît un contrecoup. Pourquoi, dès lors, Gonzalez se morfond-il sur le banc ? L’Uruguayen ne semble avoir aucun crédit. Même quand Berrier a été mis au repos, à Genk, il n’a pas joué. Pourtant, il est prêt physiquement, il a déjà montré ses qualités et a de l’expérience...

Camara (183 minutes) : l’énigme. L’autre homme, avec Nong, des playoffs de la saison passée a disparu de la circulation depuis le déplacement à Helsingborgs. À cause d’un clash avec Riga ? Même pas. Après le match, le joueur avait rapidement rejoint le car, en râlant. Parce qu’il n’avait pas débuté, sans doute, mais surtout parce qu’il avait eu une prise de bec avec Van Damme durant ses quelques minutes de jeu. Comme Nong, il n’avait pas vraiment saisi sa chance en début de saison. Mais après six semaines de mise à l’écart, il pourrait recevoir une nouvelle chance, non ?

Mpoku (0 minute) : talentueux, le médian polyvalent que le Standard a fait revenir de Tottenham végète en U21 . La nouvelle direction, suivie par le staff, n’avait-elle pas annoncé qu’elle voulait jouer avec plus de jeunes Belges ? La remarque vaut aussi pour Batshuayi (47 minutes) , le jeune attaquant qui avait cassé la baraque en préparation, voire Labylle (0 minute) .



© La Dernière Heure 2011