Mpoku: "De Mos veut s’inventer une carrière…"

Samedi dernier, dans un quotidien flamand, l’ancien coach Aad de Mos, s’est lâché sur le duo Carcela-Mpoku, précisant que les deux hommes peinaient à s’acquitter de leur tâche défensive. Dimanche, le capitaine des Rouches a tenu à répondre. "Il n’a jamais fait carrière en tant que joueur et il veut en faire une nouvelle aujourd’hui en racontant n’importe quoi dans la presse comme quoi Mehdi et moi, on ne sait pas défendre. Si vous regardez tous les matchs, on défend à chaque fois. Le coach, si tu ne fais pas le travail, il le fait savoir et il n’est pas content. Ce genre de déclaration est ridicule."

Preud’homme "Arsenal avait révélé un problème"

"On a joué face à une équipe très forte avec une mi-temps pour chaque formation. C’est donc un résultat logique", lançait Michel Preud’homme avant de se montrer satisfait de ses hommes, comme à Francfort. "La défaite à Arsenal a été révélatrice d’un problème. Quand on encaissait, les joueurs sortaient du plan de jeu. Or c’est moi qui décide des changements pendant le match. Depuis l’Antwerp, où on manque de peu de gagner après avoir été mené 2-0, les joueurs ont pris conscience qu’ils devaient conserver le plan établi. Ici avec un scénario différent, ils ont aussi maintenu l’organisation. Tout le mérite d’une telle prestation revient à mon équipe."

Oulare "Avec un peu plus de rythme, je fais 0-2"

Titularisé pour la première fois de la saison, Obbi Oulare a tenu 60 minutes. Avant de sortir… sous les sifflets brugeois. "Cela ne me dérange pas car je suis fier de notre match", expliquait l’attaquant. "On n’a pas laissé le Club jouer alors qu’on avait la fatigue de Francfort dans les jambes, sans que ce soit une excuse." À titre personnel, il était un peu frustré. "Je ne suis pas encore assez tranchant. Avec un peu plus de rythme, j’aurais pu faire 0-2. Mais j’ai fait de mon mieux, dans le travail défensif aussi."