Comme celle de Zulte-Waregem, la direction liégeoise y songe.

La crise du coronavirus touche tous nos clubs de plein fouet et, pour certains, les répercussions financières seront lourdes. Alors que le monde du foot est à l’arrêt, nos clubs de Pro League n’enregistrent plus aucune rentrée financière tandis que les frais de fonctionnement sont toujours bien présents.

Face à cette réalité, plusieurs clubs envisagent de placer leurs joueurs au chômage temporaire durant cette crise.

En début de semaine, Stijn Boeykens, secrétaire du syndicat Sporta, nous précisait avoir été contacté par des joueurs qui craignaient pour la suite des événements. Sporta a, récemment, également été contacté par des clubs afin de voir quelles mesures pourraient être prises pour les aider.

C’est le cas du Standard (ainsi que de Zulte Waregem). Le club liégeois examine toutes les solutions susceptibles d’aider le club dans cette période compliquée. À Sclessin, on ne dispose évidemment pas d’une trésorerie aussi fleurissante qu’au Club Bruges, par exemple. Si la situation devait perdurer, en continuant à payer de lourds salaires à ses joueurs qui sont à l’arrêt (même s’ils suivent un programme individualisé chez eux), la direction liégeoise estime qu’elle irait au-devant de gros soucis.

Les employés déjà au chômage économique

Depuis lundi, trois quarts des employés ont déjà été placés au chômage économique. Pour les joueurs, cela voudrait donc dire qu’ils verraient leur salaire passer à 2.352,21€ brut (Le montant pour les sportifs est plus bas car ils payent moins de contributions ONSS). À l’heure actuelle, le Standard assure qu’aucune décision n’a encore été prise de façon définitive.

Du côté de Virton (D1B), la décision est par contre prise. Les joueurs vont être au chômage temporaire. "Virton va demander le chômage technique et a déjà communiqué à ce propos auprès des joueurs. Ce n’est qu’une fois la demande de l’employeur déposée que les employés peuvent ensuite soumettre les formulaires afin de bénéficier du chômage technique", conclut Stijn Boeykens.