Standard Si la tournure des événements le veut, le spectacle sera sur la pelouse, mais aussi en dehors.

Standard-Eupen, ce n’est pas l’affiche la plus glamour que Sclessin accueillera cette saison. Cette rencontre revêt pourtant d’une certaine importance.

C’est dans ce type de matchs que le public peut prouver qu’il est de nouveau à 100 % derrière son équipe, là où lors des dernières saisons les travées du stade avaient pour habitude de se dégarnir quand des adversaires du bas de tableau faisaient la route jusqu’en bord de Meuse.

En proposant un jeu séduisant, en empilant les buts et en affichant même contre Courtrai une hargne d’ordinaire de sortie face aux ténors de la compétition, les Liégeois ont prouvé qu’ils pouvaient mouiller le maillot, attendant de leurs supporters un soutien de tous les instants, qui manquait parfois les dernières saisons face à des clubs plus modestes.

Pour les joueurs , la mission sera de continuer sur la lancée à domicile, parfaite depuis le début de la compétition. Trois victoires sur trois possibles, dix buts marqués pour deux encaissés. Tout va bien dans le meilleur des mondes à Sclessin. Seule La Gantoise fait mieux avec son douze sur douze et ses 14 pions inscrits devant ses fans, mais les Rouches ont la possibilité de se rapprocher des statistiques des Buffalos.

Face à Eupen, qui se cherche toujours, l’occasion est belle de faire le plein de buts et d’emmagasiner encore de la confiance, alors que les Liégeois se trouvent en plein cœur de la première période charnière de leur saison.