La direction et la plupart des joueurs ont trouvé un accord : le Standard leur payera l’équivalent du chômage économique et un montant important sera versé à la Fondation du Standard de Liège.

Alors que plusieurs clubs européens ont déjà décidé d’effectuer un geste pour la lutte contre le Covid-19, le Standard s’est joint à cette cause. Comment ? En réduisant les salaires de ses joueurs. Pour rappel, le staff était déjà au chômage partiel temporaire tandis que plus des 3/4 des employés sont au chômage forcé depuis le lundi 16 mars.

Depuis plusieurs jours, le Standard réfléchissait à une solution afin de minimiser les impacts causés par la pandémie de coronavirus. Afin de garder une certaine cohérence, il n’était plus question de payer la totalité des salaires des joueurs qui sont actuellement confinés chez eux avec un programme personnalisé. La direction liégeoise a donc eu une idée et l’a soumise à ses troupes en ce début de semaine.

Les joueurs vont bien percevoir l’équivalent du chômage économique temporaire mais ce montant sera bien versé par le Standard et non pas par l’état. Les dirigeants rouches ont ainsi sensibilisé leurs joueurs en leur demandant s’ils consentaient à accepter d’être payés l’équivalent du chômage technique temporaire (2.353 euros brut) et qu’en plus, un montant conséquent (quasiment le double de ce qui leur sera reversé) soit ainsi offert à la Fondation du Standard de Liège lancée à l’été 2018. Le but de l’opération ? Que ces milliers d’euros soient ensuite distribués par cette Fondation vers les hôpitaux liégeois qui luttent contre le coronavirus (pour, notamment obtenir des équipements).

Rapidement, plusieurs joueurs, comme le staff quelques jours plus tôt, ont envoyé leur accord, touchés pour la plupart, par la proposition de la direction liégeoise. Mais selon nos informations, certains étaient plus récalcitrants et auraient même contacté le syndicat Sporta pour s’en plaindre du manque de communication entre les dirigeants et le groupe ne donnant, ainsi, pas encore de réponse à leur direction. Ils regrettent ainsi un manque de communication. Une attitude qui peut étonner compte tenu de la situation que certaines personnes traversent suite à cette crise. Le Standard est donc le premier club belge à se mobiliser contre le coronavirus avec cette mesure adoptée à la majorité.

Il y a peu, la Fondation du Standard de Liège avait aussi décidé de soutenir le projet d’aménagement d’un espace multimédia de repos et de détente au sein du Service Pédiatrie de la nouvelle clinique CHC MontLégia dont l’ouverture est prévue fin mars 2020.