"Des incidents émanant du côté visiteur ont entaché la soirée de football. La police rédige un procès-verbal à ce sujet et début de la semaine prochaine une mesure de sécurité immédiate sera déjà envoyée aux contrevenants", annonce la police locale dans un communiqué. Cette mesure a pour conséquence que les personnes concernées ne pourront plus assister à une rencontre de football dès la semaine prochaine.

Au cours de la première mi-temps, alors que le marquoir affichait un score de 3-0 en faveur de Malines, des supporters liégeois ont eu recours à des fumigènes avant de jeter des dizaines de balles de tennis sur la pelouse, ce qui a entraîné un bref arrêt de la rencontre. Sur base des images de caméras, la police dressera un procès-verbal pour ces supporters.

"Le triste point d'orgue de la soirée fut la montée sur le terrain de plusieurs supporters du Standard, en début de deuxième mi-temps, venus chercher des explications auprès des joueurs visités. Ils ont été sortis du terrain par les stewards. Pour eux aussi, un procès-verbal sera rédigé", poursuit la police locale.

Ces supporters peuvent le cas échéant également s'attendre à écoper prochainement d'interdictions de stade et d'amendes