Les deux principaux groupes d'animation de Sclessin prônent la politique du: "tout le monde au stade, ou personne."

Vendredi dernier, la ville de Liège et le Standard annonçaient avoir trouvé un accord sur le retour de 10.000 supporters à Sclessin et ce, dès la réception de Courtrai le 20 septembre prochain (16h). 
Ce lundi, les deux principaux groupes d'animation du stade, les Ultras Inferno et le PHK, ont publié un communiqué dans lequel ils expliquent qu'ils ne remettront pas un pied à Sclessin tant que l'ensemble des supporters ne sera pas autorisé à y revenir.
"Nous avons appris l'accord trouvé par le Standard et la ville pour laisser 10.000 personnes accéder au stade de Sclessin et ce, à l'encontre d'un accord tacite entre le club, la FDR et les groupes stipulant: "tout le monde ou personne."
Pour les UI96 et le PHK, il est hors de question de remettre un pied à Sclessin dans de telles conditions. "Nous laissons le club seul juge de sa situation financière qui l'obligerait à agir de la sorte. Cependant, nous ne retournerons pas au stade, nous n'animerons pas nos tribunes respectives dans ces conditions." Et les deux groupes d'animation d'exhorter le peuple rouche à en faire de même. "Nous inviterons tous nos sympathisants à suivre notre initiative pour faire du retour du public à Sclessin un moment magique et non un retour en demi-teinte avec des conditions qui ne sont pas en adéquation avec notre manière de supporter notre équipe. Nous resteront fidèles à nos couleurs et nous continuerons à les supporters de toutes les manières possibles. Mais nous attendrons un retour total des supporters à Sclessin pour faire parler notre ferveur dans les gradins."