"Le Standard de Liège prend acte de la décision unilatérale de la Pro League lui imposant d'organiser le déplacement de ses supporters qui vient de lui être communiquée". Le club liégeois réagit ainsi à la décision de la Pro League prise lundi par son Conseil d'administration sur la présence de supporters du Standard en déplacement.

"Le club va donc prendre contact avec les clubs de supporters officiels pour organiser le déplacement du dimanche 18 décembre prochain à Genk".

Le Standard aura en effet tout de même des supporters lors de ses déplacements à Genk dimanche prochain et à Saint-Trond, le mardi 27 décembre. Le Conseil d'administration de la Pro League a autorisé lundi, à l'unanimité, la présence de supporters du Standard en déplacement sous certaines conditions, rappelant aux clubs professionnels leur responsabilité à l'égard de leurs supporters.

Les mesures imposées en concertation avec la Cellule Football pour les deux déplacements du Standard à Genk et à Saint-Trond imposent un combi-car, des tickets nominatifs établis sur base d'une liste pré-établie sous le contrôle du service ticketing et du responsable sécurité du Standard, la remise des tickets dans les cars après leur arrivée dans l'enceinte du stade moyennant le contrôle préalable de l'identité (ce qui permet l'arrestation administrative des personnes non reprises sur la liste). Pour le club visité, il faut prévoir un espace dans l'enceinte du stade pour l'arrivée et le parking des cars des supporters du Standard, les guichets sont fermés le jour du match , un nombre limité de supporters visiteurs est prévu et ceci pour assurer un encadrement proportionnellement plus important par les stewards du Standard.

Le Standard avait annoncé au lendemain des incidents avec ses supporters lors du derby wallon à Charleroi dimanche dernier qu'il ne mettrait plus en vente de places pour ses supporters lors de ses matches en déplacement au moins jusqu'à la fin de la phase classique.

Une décision qui avait fait naître certaines craintes sur la présence de supporters du Standard au sein d'autres supporters. La Pro League s'était déjà réunie vendredi avec les responsables de Genk, de Saint-Trond et du Standard pour évaluer la situation. Les polices locales de Saint-Trond et Genk participaient également à cette réunion.