Mbaye Leye: "On a tout essayé face à une équipe bien organisée mais ce n'était pas possible de jouer sur ce terrain. La seule chose que je retiens, c'est qu'on a perdu des points. Ce n'est absolument pas un problème de mentalité. Si on regarde le temps effectif de jeu, il y a peut-être eu trente minutes. Il n'y a pas grand-chose à faire. Le tempo aurait du être plus haut mais on avait une équipe en face qui faisait tout pour ne pas jouer avec un tempo plus élevé. On savait que c'était un match piège pour nous endormir."

Arnaud Bodart: "C'est très difficile à expliquer. La manière avec laquelle on a abordé le match contre Bruges avec la mentalité et la rage de vaincre, on ne l'a pas eue aujourd'hui. Si chacun faisait un pas de plus au niveau mental, on ne serait pas dans une spirale où on monte et on descend. Sur le but, il y a un bon centre de Mouscron, je dévie avec mon poing, je ne sais pas ce qu'il se passe après, si c'est de la malchance ou pas. On n'aura pas le choix face à Eupen en demi-finale de Coupe le week-end prochain, il faudra gagner. On a su le faire contre Bruges, nous n'aurons pas d'excuse."

Moussa Sissako: "On a essayé de jouer en première mi-temps avec des combinaisons, de la vitesse et des courses. On a eu les occasions mais on n'a pas réussi à les mettre dedans. Il faut relever la tête et aller vers l'avant pour notre match contre Eupen la semaine prochaine. Cela s'est plutôt bien passé pour moi d'un point de vue personnel mais ce n'est pas important après une défaite. Je ne suis pas satisfait de moi et de l'équipe. On perd ensemble."

Christophe Lepoint: "Je l'avais dit à mes coéquipiers, ce match pouvait être le tournant de la saison. On était bien en bloc comme la semaine passée et on a tenu tout le match. C'est très bien pour la défense et notre gardien. La situation cette semaine était difficile pour le groupe avec tout ce qui est sorti dans la presse, les retards dans les paiements etc. Mais on sera payé la semaine prochaine, on fait le job. On a désormais cinq points d'avance sur Waasland-Beveren. Le barrage serait difficile face à une équipe de D1B mais je ne veux absolument pas finir dernier. Si on prend encore l'un ou l'autre point, cela devrait suffire. Notre gardien fait des gros matchs chaque semaine. Cela me faisait mal qu'on prenne des buts en fin de match, c'était frustrant pour lui et pour nous."

Hervé Koffi: "Cela fait vraiment plaisir de ne pas prendre de but, surtout dans un grand match. Dernièrement, on a eu beaucoup de mal sur les fins de match mais on a eu le courage pour tenir, c'est ce qu'il nous manquait. Je demande à tous les Mouscronnois de nous soutenir jusqu'à ce que le maintien soit assuré. L'équipe n'était pas concentrée sur les paiements mais sur le terrain. On savait qu'on devait prendre trois points dans la lutte pour le maintien."

Jorge Simão: "Gagner est toujours important. On a fait ce qu'on avait à faire pour gagner, face à une grosse équipe du championnat. On aurait pu nous rendre la tâche plus facile en marquant un deuxième but mais on n'a pas réussi. On était préparé à ce scénario à la fin du match même si les souvenirs revenaient. On vise 35 points donc il nous en manque cinq. On continuera la bataille jusqu'à ce qu'on les obtienne."