Au lendemain d’une nouvelle défaite en championnat à OHL, les Standardmen pansent leurs plaies, au sens propre comme figuré avec la blessure d’Abdoul Fessal Tapsoba. Le Burkinabé, sorti sur blessure dimanche dernier, souffre d’une plaie ouverte de 15 centimètres. "Il semblerait que ce ne soit qu’une plaie mais nous attendons encore les résultats de la radio", assure Luka Elsner. Il semblerait bien que le jeune attaquant ne souffre pas de fracture. Le temps de cicatrisation risque par contre d’être long et pourrait priver le Liégeois de la CAN. "Pour le moment, c’est compromis", poursuit le coach qui ne déplore pas d’autre blessure pour le quart de finale de Coupe à Gand.

La Coupe, une compétition qui doit permettre aux Rouches de prendre une nouvelle dynamique. "On doit enlever les chaînes qui nous pèsent en championnat. Il faudra afficher un autre visage que celui de dimanche mais également que celui que nous avons affiché à Gand lors de la seconde période en championnat. Il faut qu’on se sente plus libre pour ce match spécial. Une qualification confirmerait qu’on est capable de faire une bonne prestation et de battre un gros de la compétition."