Au coup de sifflet final, Guy Luzon a littéralement été arrosé par ses joueurs en bord de terrain. Le coach Israélien ne cachait pas sa joie d’avoir réussi à accéder à la phase de poules de l’Europa League. Guy Luzon soulignait l’entame de match parfaite de ses hommes.Au coup de sifflet final, Guy Luzon a littéralement été arrosé par ses joueurs en bord de terrain. Le coach Israélien ne cachait pas sa joie d’avoir réussi à accéder à la phase de poules de l’Europa League. Guy Luzon soulignait l’entame de match parfaite de ses hommes.

“On voulait commencer très fort. Les débuts de match canons comme à Genk et Mons, c’est notre marque de fabrique. Nous sommes très performants dans les premières minutes. On va tout faire pour continuer de la sorte.”

Pour accéder aux poules, les Liégeois ont dû disputer six rencontres, pour autant de victoires. Un tel bilan n’aurait pas été possible sans la fameuse rotation.

“Je suis heureux que tous les joueurs aient participé à cette aventure et permis au club d’atteindre la phase de poules.”

Hier soir, les Rouches se sont tout de même un peu relâchés après le 2-0. “Il y avait un peu d’euphorie. Après la pause, nous avons remis les pendules à l’heure. Cela prouve que nous ne sommes pas encore à notre meilleur niveau et cela me rassure. Le contraire serait inquiétant dans la mesure où nous ne sommes qu’en aoûAujourd’hui à 13 heures, Guy Luzon sera attentif au tirage au sort même s’il n’a pas de préférence. “Peu importe quels seront nos adversaires, ce qui m’importe c’est que nous remportions nos matches.”

Lorsqu’on lui demande s’il affectionne un style de football plutôt qu’un autre, Luzon ironise. “Oui ! J’aime la circulation des Espagnols, la profondeur des Allemands, la technique des Français et la défense des Italiens.” On saura donc à 13 heures si le tirage au sort satisfait, ou non, Guy Luzon.