Maazou - Mbokani : 1-1

Standard

David De Myttenaere

Publié le

Maazou - Mbokani : 1-1
© BELGA

Onze ans sans victoire à Daknam : le Standard n'a pas profité du partage entre Bruges et Anderlecht


Mbokani ; "Je devais réagir en marquant"


LOKEREN Après le partage entre le Club Bruges et Anderlecht, plus tôt dans l'après-midi, le Standard pouvait s'emparer de la première place au classement en cas de succès à Lokeren. Mais, pour la onzième fois consécutive, les Liégeois ont été incapables de s'imposer à Daknam. Malgré leur domination, surtout en première mi-temps, ils ont été contraints au partage (1-1) et doivent se contenter de partager avec Westerlo la seconde place du général .

Comme cela a souvent été le cas cette saison, le Standard a galvaudé des occasions qui lui auraient permis, s'il les avait concrétisées, de prendre les trois points. Après un essai de Maazou, Defour, Mbokani et, surtout, Witsel avaient l'occasion d'ouvrir le score mais ne parvenaient pas à tromper Copa. Les Waeslandiens, bien organisés en perte de balle avec deux rideaux défensifs, tentaient systématiquement de trouver Maazou. Mais Onyewu maîtrisait parfaitement le buteur nigérien qui, en toute fin de mi-temps, était tout de même à deux doigts de déflorer la marque : lancé par Golan, il évitait une sortie hasardeuse d'Espinoza mais se retrouvait dans un angle impossible et ne parvenait pas à conclure.

Le gardien équatorien était encore mis à contribution en début de deuxième mi-temps. Et après avoir repoussé deux frappes d'El Mouataz et Pavlovic, il devait s'incliner sur une frappe lointaine, précise et puissante de l'inévitable Maazou (1-0).

Espinoza : "Frappe chanceuse"

"Il a eu de la chance sur sa frappe" , disait Andres Espinoza en fin de partie. "Je ne sais pas si je pouvais détourner l'envoi, il faudra revoir les images. Heureusement, on a égalisé immédiatement..."

En effet. Le Standard réagissait dans la minute : sur un corner de Jovanovic, Onyewu déviait pour Mbokani qui surgissait au milieu de la défense locale pour égaliser (1-1). Les deux équipes héritaient encore d'occasions dans le dernier quart d'heure mais en restaient sur un score de parité.

"On s'est réveillé tard..." soupirait Milan Jovanovic. "Dans les commentaires d'après match, on doit toujours utiliser des si : si on avait concrétisé nos occasions on aurait gagné, si on avait gagné, on aurait pris la première place au classement... Avec des si, on ne fait rien. Je crois qu'on est tous fatigué par la succession des matches et que ce partage est logique."



© La Dernière Heure 2008

Vos articles Sports

Newsletter Sports+

Fil info