Marcos croit aux chances des Rouches en Europe. Mais, avant, il faudra vaincre le leader brugeois

LIÈGE Juste avant d’affronter le Club Bruges, formation chez qui il avait connu un sérieux coup d’arrêt suite au tacle de Wesley Sonck, Marcos Camozzato a livré une prestation exemplaire face à l’Olympiacos.

“Notre objectif visait à éviter de concéder le moindre but, tout en se montrant efficace devant. Pour cela, nous avions l’obligation de demeurer concentrés de la première à l’ultime minute. On peut résumer en disant que l’on a réussi le match presque parfait, tant dans notre surface que dans le rectangle adverse.”

Cela autorise encore le doux rêve de franchir le cap des poules tout en confirmant la possibilité de terminer troisième.

“Toute victoire est belle. Mais une en Ligue des Champions, la première acquise par le club, est exceptionnelle et historique. D’au-tant qu’elle nous permet de rester en lice. Pour la 3e, mais aussi la 2e place. Nous allons vraiment tout mettre en œuvre pour doubler l’Olympiacos et poursuivre notre route dans la plus prestigieuse des compétitions européennes.”

L’avenir direct en phase de poule européenne, c’est ni plus ni moins qu’un voyage à Arsenal (le 24 novembre).

“Moralement, ce succès au détriment des Grecs est appréciable. Nous avons ingurgité une dose de confiance qui doit nous permettre de réaliser, aussi, une bonne performance lors de notre voyage à Londres.”

Mais le latéral droit insiste aussi et surtout sur l’avenir à très court terme. “Toutes nos pensées doivent vite se tourner vers le choc de dimanche contre Bruges. D’une part car c’est la prochaine échéance, d’autre part car nous accueillons des leaders par rapport à qui l’on peut et l’on veut combler une partie de notre handicap de huit unités.”

Last but not least , les Rouches ont su faire preuve d’adaptation et d’intelligence tactique (Jovanovic replacé plus haut sur l’échiquier après un bon quart d’heure) mercredi. “Il est parfois important de savoir s’adapter en cours de match afin de contrer l’opposition adverse.”



© La Dernière Heure 2009