“Psychologiquement, c’est déséquilibré”, annonce l’ancien buteur des deux clubs. “Mais attention car Zulte s’exporte souvent bien à Sclessin.” L’ancien joueur du Gaverbeek espère que Zulte va vite se relever. “J’espère que Francky, qui est un top coach, trouvera la solution. Est-il menacé ? Je dis souvent que le football est amnésique. Sous Dury, le club a énormément progressé. C’est devenu un club du subtop. Ils ont de grandes capacités, de bonnes infrastructures. Ils sont actuellement dans le dur et pas à leur place. Ce que Charleroi réalise, Zulte l’a déjà fait. Mais comme je dis souvent, le football est amnésique. Seul aujourd’hui compte, ce que tu as fait avant importe peu. Les coachs sont jugés sur leurs résultats. Ce qui me gène à Zulte, c’est qu’on n’utilise pas assez les jeunes. À mon époque, la politique consistait à ne pas faire signer des joueurs de plus de 30 ans, mais cela a visiblement changé.”