Pour son deuxième match en tant que T1 des Rouches, Mbaye Leye se rend à Bruges. Au Cercle. Avec quelques incertitudes sur son noyau. "On doit attendre un peu avant de prendre des décisions définitives", explique le coach liégeois. 
"Gojko Cimirot doit repasser un test PCR. S’il est négatif, il sera présent. Je dois également m’entretenir avec le docteurs pour évaluer la fin de la quarantaine de Kostas Laifis. Quant à Aleksandard Boljevic, il a des petites douleurs aux genoux. Et Collins Fai, toujours blessé aux adducteurs, est out." 

"Je suis content d'avoir ce profil dans mon groupe"

Par contre, Joao Klauss, le nouvel attaquant du Standard, sera bien présent. "Il pourra être qualité. Il a fait ses tests VMA, qui étaient bons, puis il s’est déjà entraîné à deux reprises avec le groupe. On voit qu’il a une discipline allemande, même s’il est brésilien. C’est bien cela amène de la rigueur. Il a de la taille et une bonne mentalité. Espérons qu’il soit un plus pour nous. Je suis content d’avoir ce profil dans mon groupe : il est mobile, il presse, il sait jouer en combinaison, il marque des buts. Mais ça, c’est sur papier, on verra s’il est à la hauteur de nos ambitions." 
Son arrivée semble, dans tous les cas, fermer définitivement la porte d’un retour d’Obbi Oulare et Felipe Avenatti dans le noyau A. "C’est difficile pour moi de parler de leur situation mais aujourd’hui, j’ai quatre attaquants avec Klauss, Muleka, Tapsoba et Cop. Nous sommes bien fournis dans ce secteur", termine Leye, qui espère que ses hommes confirmeront les bonnes choses montrées face à Waasland-Beveren.