Mouscron, voilà assurément un club qui a une dimension sentimentale particulière pour Mbaye Leye puisqu’il y a terminé sa carrière de joueur. De quoi être un peu attristé par la situation actuelle des Hurlus. "Si le club change souvent de mains, je peux vous assurer que les gens qui y travaillent, notamment dans les bureaux, sont fantastiques et aiment ce club."

Mais dimanche, aucun cadeau n’est à attendre dans le chef des Mouscronnois. "Mon souhait, c’est de gagner dimanche et que Mouscron se sauve. Il y a de la qualité dans ce club qui a toujours connu des saisons compliquées et je m’attends à ce que ce soit une rencontre très compliquée pour nous." Un match au cours duquel Mbaye Leye espère voir ses joueurs afficher le même visage que jeudi soir. "On a eu la bonne réaction contre Bruges alors que peu de gens nous pensaient capables de l’avoir, quatre jours seulement après une prestation indigne de notre rang contre Anderlecht. Mais c’était la Coupe et j’attends la même chose en championnat. J’ai dit à mes joueurs que nous devions nous fixer des petits objectifs, à savoir match par match."

Pour ce match, Mbaye Leye pourra compter sur un noyau pratiquement complet. Il n’y a pas de blessure à déplorer après la rencontre de jeudi mais il faudra faire sans Selim Amallah, suspendu. "Cette suspension me contrarie évidemment .Selim est très important fans le système mais ce qui me donne confiance, c’est l’attitude du groupe que j’ai vu hier. Quand tu es en l’absence de ton leader technique, il faut trouver les ressources ailleurs et espérons que le ou les joueurs qui joueront à sa place arriveront à son niveau."