Il n’y a pas que dans son propre rectangle qu’il est efficace. Avec trois buts marqués lors des trois derniers matchs du Standard (à Ostende, à Bruges puis à Seraing mercredi), Merveille Bokadi se positionne comme l’un des joueurs les plus prolifiques du Standard ces dernières semaines.

Formé au poste de numéro 10, ce qui lui a valu le surnom de… Zidane au Congo, le défenseur liégeois était, dans une autre vie, un buteur. Et il prouve, match après match, qu’il n’a pas perdu son sens du but malgré son positionnement en tant que défenseur central. Capable de marquer d’une reprise de volée acrobatique face à Eupen, de la tête face à Waasland-Beveren ou de l’extérieur du pied face au Club Bruges, Bokadi possède une panoplie qui rendrait jaloux de nombreux attaquants. Et même ses propres équipiers. Avec cinq buts inscrits depuis le début de la saison, il a trouvé le chemin des filets plus souvent que des attaquants comme Jackson Muleka (4), Obbi Oulare (2), Felipe Avenatti (3) ou Adboul Tapsoba (2).

Une statistique qui peut faire sourire et qui trouve même écho en Europe puisque Merveille Bokadi est le deuxième défenseur central le plus prolifique des 10 meilleurs championnats européens depuis le début de la saison 2020-2021, derrière le Turc Ugur Demirok (Kayserispor, six buts). Et il est le plus prolifique, tout court, en 2021 (déjà quatre buts cette année).

Une belle performance au sein d’une défense liégeoise qui n’est pas en reste puisqu’elle est, à l’heure actuelle, la plus influente de Pro League avec 9 buts et 12 assists. Chaud derrière.