STUTTGART Si le geste de Defour après son but à Bruges l'a comblé ("à l'entraînement, il décroche toujours la toile d'araignée dans l'angle du but, je lui ai dit de penser que c'était moi en face en match" ), les propos de Sierens ("Spino n'a pas le niveau du Standard" ) et de Maazou ("si un Rouche ne mérite pas sa place, c'est Espinoza" ) ont vexé le portier du Standard. "Je donnerai le fond de ma pensée plus tard mais pourquoi tirent-ils sur moi ? Maazou, il y a six mois, personne ne le connaissait. C'est un bon joueur, mais qu'il aille doucement car ce n'est pas Pelé, Ronaldinho ou Messi. Qu'il continue à jouer et ferme sa bouche. Ceci dit, même si tout le monde dit que je suis mauvais, je m'en fous. Ceux-là ne connaissent rien au football."



© La Dernière Heure 2008