Quatre jours après avoir tenu tête au leader, le Standard se frottera à un autre gros morceau dimanche.

Michel Preud’homme n’est pas du genre à se reposer sur des acquis. La preuve encore une fois lors de l’habituel point presse d’avant-match précédant le choc à Genk de dimanche. Satisfait de la mentalité affichée contre Bruges, il veut revoir la même chose dimanche dans le Limbourg.

"Contre l’Antwerp, Genk a fait jeu égal avec eux dans les duels. Il faudra donc être au niveau de notre match contre Bruges pour rivaliser avec Genk", prévient le coach liégeois, conscient de l’importance d’un bon résultat face à un concurrent direct pour les playoffs 1.

"On se rapproche du dénouement de la phase classique. Il est donc très important de prendre des points contre nos adversaires directs. Chaque point pris est un pas de plus vers une qualification."

Mais la tâche s’annonce difficile. Comme le prouve le bilan liégeois à la Luminus Arena : une seule victoire (0-2) en près de cinq ans, en novembre 2017, sur sept confrontations. "Genk connaît une moins bonne saison mais a toujours énormément de joueurs de qualité. Du point de vue de la confiance et vu de l’extérieur, ils paraissent mieux qu’au match aller."

Où ses hommes s’étaient imposés 1-0 grâce à un exploit individuel de Samuel Bastien. À l’époque, la mentalité affichée avait été la bonne, les Liégeois savent ce qu’ils doivent faire pour signer un 6/6 contre les Genkois.