Standard

Avant d'affronter Genk ce vendredi soir (20h30), Michel Preud'homme refuse toujours de parler de titre. Mais le Standard va jouer le coup à fond.

L'épisode 5 des PO1 du Standard se déroulera ce vendredi soir, face à Genk. Et il sera peut-être le plus important. En cas de victoire, les Rouches pouvaient revenir à deux points de Genk... si on estime que le Standard a battu Anderlecht, vendredi dernier. "Le score n'est pas encore entériné mais le règlement est très clair donc on part du principe qu'on les trois points", estimait Michel Preud'homme en conférence de presse ce jeudi. Mais le coach liégeois refuse toujours de parler de potentiel titre. "On a fait un bon début de PO1, avec 9 sur 12, mais les quatre autres équipes du top 6 ont fait la même chose. Donc l'écart est exactement le même que lorsqu'on a débuté les PO1. Cela veut dire beaucoup de choses. Il y a encore deux équipes devant nous. Mais on va jouer le coup à fond dès ce vendredi."

Avec le même dispositif, sans numéro 9, que face à Anderlecht? "On a deux attaquants blessés et un troisième fatigué. Les circonstances ont fait qu'on a adapté notre manière de jouer et face à Anderlecht, cela a bien fonctionné. Mais cela ne veut pas dire qu'on va jouer comme ça contre Genk."

Pour cette rencontre, le coach liégeois dispose d'un noyau de 22 joueurs. Seuls Orlando Sa (mollet) et Obbi Oulare (tibia) sont toujours sur le flanc.

Le groupe liégeois : Ochoa, Gillet, Bodart, Pocognoli, Goreux, Vanheusden, Kosanovic, Laifis, Bokadi, Fai, Miangue, Cavanda, Cimirot, Marin, Bastien, Mpoku, Lestienne, Carcela, Halilovic, Djenepo, Balikwisha et Emond.