C'est un coach détendu qui s'est présenté ce vendredi après-midi en conférence de presse.

Avant d'aborder la rencontre de dimanche contre Courtrai, Michel Preud'homme a fait le point sur les blessés. "Il y a beaucoup de chances qu’Obbi (Oulare) réintègre le groupe la semaine prochaine. Cette possibilité existe également pour Felipe (Avenatti). Quant à Cop, il a été touché à l'entraînement au tendon. Il a passé un scan mais nous n'avons pas encore les résultats. Orlando Sá poursuit sa rééducation."

Tous les autres éléments du groupe étaient donc à l'entraînement matinal.

La trêve internationale, dans moins de dix jours, arrive donc à point nommé pour tous ces joueurs. Mais le coach espère déjà pouvoir travailler avec eux la semaine prochaine.

Après le succès contre Mouscron (4-1) de dimanche dernier, le Standard reçoit Courtrai, une équipe contre laquelle il a traditionnellement eu du mal. Et dont Michel Preud'homme se méfie. "C'est une équipe qui sait jouer au football, mais qui dispose d'une arrière-garde rugueuse", prévient le mentor liégeois, bien conscient de la qualité et de l'exhaustivité des profils dont regorge le noyau de son homologue Yves Vanderhaeghe. "Cela ne m’étonne qu’ils occupent cette position au classement (NdlR, la sixième). Ils posent énormément de problème à l’adversaire par leur capacité à conserver le ballon. Mais s'il le faut, ils savent aussi être durs. Ce n’est pas toujours évident de jouer contre eux."

Avec quelle équipe le Standard s'alignera-t-il dimanche sur le coup de 18h ? La rotation instaurée ces dernières semaines sera-t-elle toujours d'application ? C'est bien possible si l'on en croit le tacticien. "Je veux mettre l'équipe la plus compétitive possible. Si je peux donner du temps de jeu à un joueur dans le but d'avoir d'avoir plus grand nombre d'éléments prêts, le tout sans perdre en qualité, je le ferai."