Une mission qui est loin d’être évidente face à une équipe qui est invaincue depuis le début de la saison.

"Les Rangers font un parcours sans faute depuis le début de la saison et il faudra faire un gros match dans tous les secteurs pour battre cette équipe", explique Philippe Montanier. "Il faudra bien défendre mais aussi être capable de marquer. Comme face à Poznan, on va essayer d’alterner un bloc médian avec un pressing haut.

C’est un gros challenge pour nous et une victoire serait un exploit." Avec quelle onze de base ? "Je mettrai sur le terrain l’équipe la plus compétitive tout en tenant compte de l’enchaînement des matches. J’alignerai les joueurs que j’estime les plus frais. Et qui ont envie de gagner, car les victoires appellent les victoires."

Et seule une victoire permettra au Standard de rester en vie dans cette Coupe d’Europe. "Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir. Sur un match de 90 minutes, tout est possible. Mais il faudra être à notre meilleur niveau de la première à la dernière minute", termine le coach français, qui espère récupérer Gojko Cimirot, Jackson Muleka et Mehdi Carcela pour la rencontre face à Malines de dimanche.