Qualifié pour la phase de groupe de l’Europa League, le Standard a découvert son groupe lors du tirage au sort de ce vendredi. Les Rouches affronteront Benfica (Portugal), les Glasgow Rangers (Écosse) et Lech Poznan, les Polonais tombeurs du… Sporting Charleroi jeudi soir.

"On voulait être en poules pour jouer de grandes équipes, ce sera le cas", résume Philippe Montanier. "Avec Benfica, j’ai évidemment une pensée pour Michel Preud’homme. Les Rangers, eux, ont un style différent. J’ai déjà eu l’occasion d’assister à des rencontres dans les deux stades, dont un derby de Glasgow et c’est quelque chose. Poznan apportera quelque chose de différent, c’est une poule qui mélange plusieurs styles de football."

Et qui permettra au Standard de ne pas se déplacer trop loin. "Je suis satisfait car ça reste en Europe. On craignait de devoir effectuer un voyage en Russie ou dans l’Europe de l’Est éloignée, avec un possible décalage horaire, mai ce ne sera pas le cas. Tant mieux."

Et sportivement ? "Cela ne sera pas facile mais je me dis qu’il y a moyen de sortir de ce groupe. Nous serons un outsider mais le coup est jouable."  Le coach français, qui espère que les supporters seront de retour pour ces rencontres, a également eu une pensée pour son adversaire de dimanche, le Sporting Charleroi, éliminé de l'Europa League jeudi soir. "Je suis un peu déçu pour le Sporting. Leur qualification aurait été une bonne chose pour l’indice belge. Charleroi ne méritait pas d’être éliminé mais ce n’est pas toujours le plus fort qui gagne. Suite à cette élimination, je m’attends à une réponse de leur part sur le terrain, dimanche soir..."