Lendemain de la veille au Standard. Deux jours avant le Clasico face à Anderlecht, Michel Preud'homme a fait le point sur la dernière journée de mercato agitée que les Rouches ont vécue.

"Mais il n'y a pas non plus eu de grande révolution", a indiqué le coach liégeois. "Nous sommes un club belge et à certains moments, il y a des offres qu'on ne peut pas refuser. Pour faire fonctionner un club, il faut d'abord penser à son équilibre financier et c'est ce que nous avons fait. On savait qu'on devrait se séparer de certains joueurs à un moment donné. Bien sûr, on préférerait que Christian soit encore avec nous. Comme beaucoup de joueurs qui nous ont quitté avant lui. Mais son départ avait évidemment anticipé. On a des solutions pour le remplacer."

Elles se nomment Kosanovic, Laifis et Bokadi. Même si le premier cité est incertain. 'Il a reçu un coup sur le genou mercredi et cela a gonflé. Il est aux soins depuis lors. Ce n'est rien de grave, on va voir son évolution. Je pourrais repositionner Laifis dans l'axe ou titulariser Bokadi en défense centrale. On verra. Ce dernier s'entraîne sans douleur depuis plusieurs semaines."

Dans son noyau, MPH pourra également compter sur la présence de l'ailier croate Alen Halilovic (22 ans), arrivé ce jeudi en prêt du Milan AC. Pour rappel, Djenepo est suspendu. "Alen pourrait déjà jouer. C'est une profil intéressant, dans le style de Carcela, Lestienne ou Mpoku. On a vu ces dernières semaines que lorsqu'il y avait des absents, il nous manquait peut-être une cartouche offensive. C'est la raison de sa venue."

Le Croate pourrait donc faire ses débuts face à Anderlecht, dans un vrai match à six points. "Chaque match contre un de nos concurrents directs est important", terminait Preud'homme. "Le Sporting va moins bien ces derniers temps ? Anderlecht reste Anderlecht. Et un Clasico reste toujours un match spécial."