Michel Preud’homme saluait le sacre d’Hans Vanaken et évoquait le cas de son technicien

Présent au gala en compagnie de ses enfants, Michel Preud’homme a suivi la cérémonie avec attention remettant même le trophée du meilleur espoir de l’année à Wesley. À l’issue du verdict, le coach et vice-président du Standard a donné ses impressions sur le vainqueur, Hans Vanaken, qu’il a connu lors de sa période brugeoise.

“Hans est le joueur rêvé pour n’importe quel entraîneur. C’est d’ailleurs pour ça que j’ai insisté pour l’avoir à Bruges quand il était à Lokeren. C’était un joueur qui pouvait nous apporter énormément et il l’a prouvé avec moi et après moi. Il a été critiqué à ses débuts mais il a dû se familiariser au style de jeu brugeois. Hans devait se bonifier et apprendre d’autres facettes du football et force est de constater qu’il a réussi.”

Après avoir stigmatisé l’absence de son joueur à la cérémonie, Michel Preud’homme évoquait la deuxième position de son technicien marocain, Mehdi Carcela.

Mehdi Carcela n’était pas à Puurs. "Il s’est endormi", plaisantait le présentateur mais l’entraîneur du Standard n’avait pas le sourire et il a critiqué son joueur, à la surprise générale. "Mehdi aurait dû être ici. Au nom du Standard, je m’excuse pour son absence. C’est un artiste qui peut être formidable sur le terrain mais son problème, c’est la discipline" a-t-il énoncé. “Mehdi est un génie footballistique. Bien sûr qu’il pourrait l’être mais, un Soulier d’Or, ce n’est pas cinq, six bons matches ou une période de deux mois, c’est sur toute une année et pour ça, il faut plus de régularité et de concentration. Si Mehdi Carcela arrive à avoir cette régularité, bien entendu qu’il peut l’avoir mais, est-ce que cela l’intéresse vraiment ? Avec de la régularité et de la concentration tout au long d’une année, il ne jouerait pas en Belgique, on le sait depuis longtemps. Mais Mehdi aime vivre à sa manière. Il se sent bien à Liège et un Soulier d’Or, est-ce que cela l’intéresse vraiment ? Je ne crois pas. C’est la personnalité de chacun. Certains aiment vivre comme ils l’entendent et d’autres font plus de sacrifices. Je ne dis pas que Mehdi n’en fait pas mais certains en font davantage pour atteindre certains objectifs.”

Le coach du Standard revenait ensuite sur l’autre deuxième place de la soirée pour les Rouches, celle de Guillermo Ochoa.

“Il y a deux catégories au sein desquelles j’estime que le club aurait pu être mieux représenté. C’est avant tout dans celle du gardien de l’année. Kalinic est un très bon gardien, Bolat aussi mais ce que Memo a fait dans les PO1 la saison dernière et ce qu’il réalise depuis le début de saison que ce soit en championnat et en Europa League après une grosse Coupe du Monde, il aurait pu revendiquer mieux. Je suis un peu déçu pour lui. Ensuite, au niveau du plus beau but, je trouve qu’on a marqué des buts exceptionnels comme ceux d’Emond et Carcela et on n’était même pas nominés, je trouve ça un peu malheureux.”