Standard MPH est loin d’être satisfait du bilan à l’extérieur et va chercher des solutions.

Après le match, Michel Preud’homme a évoqué divers sujets. Le coach liégeois ne parvient pas à expliquer ce nouveau revers à l'extérieur. Il est aussi revenu sur les situations de hors-jeu et l’état de son noyau.

Nouvelle défaite à l’extérieur.

"La victoire de l’adversaire est méritée. Nous étions absents en première période. La vitesse d’exécution était mauvaise, tout comme le passing et les contrôles. C’est une grande désillusion, mais c’est surtout incompréhensible. Il faudra trouver des solutions, si elles existent.

Les deux situations de hors-jeu.

"On m’a laissé sous-entendre qu’il y avait des doutes mais je n’ai pas revu le but de Bronn, ni le but annulé d’Emond."

Un noyau trop court ?

"Comme ça arrive à toutes les équipes, il nous manque un certain nombre de joueurs, mais chez nous c’est dans un compartiment bien précis (NdlR, l’attaque). On a toujours essayé de trouver des solutions. C’est notre métier, sinon vous pourriez le faire aussi (rires). Que ce soit à domicile ou en déplacement, on essaie d’imposer notre jeu. Mais quand on vient jouer à Gand et qu’on prend cinq ou six contres très dangereux, ça veut dire qu’on n’arrive pas à conserver cet équilibre tout en ayant ce football dominant. Il faudra peut-être repenser ça et aligner un autre type de joueurs dans ce genre de matches."