Dimanche soir, Michel Preud’homme était un coach heureux après une victoire convaincante dans les chiffres comme dans la manière. 

"J’attendais une réaction après la défaite à Courtrai. Elle est arrivée mercredi dernier face à Bruges et dimanche à Genk", remarquait le T1 liégeois.

Pour ce dernier, la prestation des siens dans le Limbourg était sans doute l’une des meilleures à l’extérieur. "On avait été aussi bon à Gand et à Bruges où on avait ouvert le score mais en faisant finalement preuve d’un manque d’efficacité. Cette fois, on a mis les occasions au fond. C’est positif, cela veut dire qu’on évolue."

À Genk, l’entrejeu liégeois, constitué du duo Bastien-Cimirot, a rayonné en maître. "On joue avec deux ‘8’ et c’est parfois compliqué face à des équipes qui s’infiltrent beaucoup dans l’axe mais cela nous donne aussi un avantage pour nous projeter vers l’avant. Ces joueurs ont emmagasiné nos principes depuis très longtemps. Quand ils sont présents tous les deux, ils sont extrêmement importants pour nous."