Standard

Avant de recevoir Mouscron dimanche, Michel Preud’homme est revenu sur les derniers mouvements du mercato estival liégeois… qui n'est pas fini.

Alors que le Standard reçoit Mouscron ce dimanche dans le cadre de la quatrième journée de championnat, Michel Preud’homme a encore une incertitude concernant Laifis (cheville). "On va le tester lors de l’entraînement de ce vendredi après-midi", indiquait le coach liégeois en conférence de presse. "On va voir comment il se sent. Si ça va, il sera sélectionnable pour dimanche car s’arrêter trois ou quatre jours n’est pas trop grave." Selim Amallah, malade le week-end dernier et Renaud Emond, malade en début de semaine, sont également sélectionnables, tandis que Pocognoli (souffrant) était absent ce vendredi.

Milos Kosanovic et Uche Agbo, eux aussi, étaient absents. Mais ils ne reviendront pas. Les deux joueurs sont sur le point de quitter le Standard. Le premier va s’engager avec Al-Jaezira tandis que le second va rejoindre Gand, comme nous vous l’indiquions en exclusivité ce vendredi. "Nous avons beaucoup de joueurs et si certains sont heureux de faire un transfert et que nous ne sommes pas lésés, nous sommes toujours ouvert à la négociation", indiquait MPH, qui n’a pas eu peur de vendre Agbo à un concurrent. "Cela ne me pose pas de problème. Nous avons assez de joueurs à sa position avec Cimirot, Bokadi, Bastien et Raskin. Le joueur avait envie de partir, il faut savoir l’écouter. On a décidé de ne plus le louer et Gand avait besoin de ce profil. Quant à nous, on se donne les moyens d’utiliser cet argent pour éventuellement un autre joueur car il est encore possible que quelqu’un nous rejoigne."

Bref, le mercato liégeois n’est pas encore terminé...