Paul-José Mpoku a ramené le Standard dans la rencontre avec un but et un assist


LIÈGE Laissé sur le banc au coup d’envoi par Mircea Rednic, Paul-José Mpoku n’a pas eu d’état d’âme et a réagi en grand professionnel. Après sa montée au jeu en seconde période, Mpoku a rendu la fougue et l’esprit conquérant aux siens. “Je suis heureux d’avoir fait la différence ce soir mais le plus important, c’est la victoire. C’est ce qu’il faut retenir avant tout.”

Avant qu’il ne monte au jeu, Mpoku a reçu des consignes bien précises.

“On m’avait demandé de faire la différence. Je sais depuis longtemps que j’ai les capacités pour décider d’un match mais je ne l’avais pas encore fait suffisamment. Cela fait un petit temps que je me sens bien et cela a bien fonctionné pour moi.”

Avec ce succès venu d’ailleurs, les Liégeois ont fait passer un message très clair à leurs adversaires. “Je crois qu’on a mis un coup sur la tête de Zulte. Cette victoire est très importante pour le futur. On a fait le plein de confiance ce soir.”

Même lorsque le score était de 3-1, les Liégeois n’ont pas baissé les bras. “Même menés de deux buts, nous savions que nous étions supérieurs et que nous avions les capacités pour revenir dans la partie. On n’a jamais douté. En football, tout peut arriver. Regardez Dortmund en Ligue des Champions. Tout le monde pensait que c’était perdu pour les Allemands et ils sont revenus de l’enfer. Comme nous.”

Avec un bilan de sept sur neuf, le Standard est l’équipe qui a le mieux réussi le début de ses playoffs. “Personne ne pensait le Standard capable de prendre autant de points sur les trois premières journées. De notre côté, on ne s’est jamais mis de pression sur les épaules. On a travaillé très sereinement avant les playoffs. Aujourd’hui, notre travail paye. Cependant, je tiens à préciser que nous sommes encore loin d’être arrivés. Il faut continuer à bosser.”

© La Dernière Heure 2013