Véritable leader de cette équipe, Noë Dussenne affiche du caractère sur le terrain comme en dehors où il ne manie pas la langue de bois.

"On ne va pas se mentir, c’est une grosse déception. On est très frustrés", précisait le défenseur central. Pourtant, tout avait bien commencé pour les Liégeois avec un premier quart d’heure convaincant. "On entame bien cette rencontre avec un pressing très haut. On se procure aussi pas mal d’occasions. Même si Arnaud doit sortir quelques arrêts, je trouve qu’on devait gagner. On a fait le jeu, on a provoqué et il y a eu de belles phases de jeu. Si on tue le match à 2-1, c’est terminé. Encore une fois, c’est frustrant car on était bien décidé à faire quelque chose."

Une fois n’est pas coutume, c’est dans les derniers instants que les Liégeois ont flanché. "Il y a un cafouillage sur l’égalisation", reconnaît Dussenne. "Arnaud sort et crie ‘laisse’ mais un défenseur à nous le percute. La balle fait alors des bons, j’essaie de dégager puis elle arrive dans les pieds de Walsh qui frappe et Nico (Gavory) ne peut la sortir."

En fin de rencontre, Monsieur Lambrechts a été appelé par le VAR, après la carte jaune qu’il a adressée à Noë Dussenne pour son tacle appuyé sur Togui. "Le VAR m’en voulait puisque l’arbitre a confirmé sa décision", lançait le Standardman. "C’est vrai que j’y vais fort mais je n’ai aucune intention de blesser l’adversaire, je ne suis pas comme ça. Cela ne méritait pas une rouge."

Avec un bilan de quatre points sur 12, le Standard fait du surplace et peine à réintégrer le top 4. "On sait que c’est l’objectif du club et maintenant, on n’a pas le choix, on va devoir aller chercher, à l’extérieur, les points perdus à domicile. Cela commencera par une victoire à Gand dimanche."

Avant cela, il y aura un match de gala, jeudi soir, face à Benfica en Europa League. "Je ne sais pas quels sont les plans du coach, peut-être fera-t-il tourner mais on doit faire bonne figure", assurait Dussenne qui sera suspendu pour la réception des Portugais. "Il y a pas mal de jeunes qui en veulent dans l’effectif et aussi des joueurs qui n’ont pas encore eu beaucoup de temps de jeu. Ce sera à eux d’en profiter si le coach décide de les aligner."