Les deux attaquants et le milieu défensif devraient quitter Sclessin en janvier

LIEGE À Sclessin, plusieurs joueurs semblent avoir épuisé leur crédit aux yeux du staff sportif.

Tout d’abord, il y a le quatuor des indésirables formé par Bergonsi, François D’Onofrio, Traoré et Danilo. Ces joueurs s’entraînent à part du groupe pro.

Ensuite, vient le trio de ceux qui ont perdu leur statut de titulaire au cours de la saison au point, pour deux d’entre eux, de ne plus faire partie du groupe lors des matches.

Il s’agit ici des défenseurs Ciman et Opare mais aussi du milieu de terrain Berrier.

Titulaire indiscutable, Opare a enchaîné les mauvaises prestations pour finalement se faire piquer sa place par un revenant, Réginal Goreux.

Désormais, le Ghanéen n’est même plus repris. Laurent Ciman, lui, a rendu de fiers services dans l’axe lorsque Felipe ou Kanu étaient absents. Cependant, il ne semble pas avoir les faveurs du coach. Il est toujours présent sur le banc.

Quant à Franck Berrier, c’est la grande énigme. Le Français était la révélation du Standard en ce début de saison. Meneur de jeu, Berrier était le créateur du groupe. Aujourd’hui, il ne fait même plus partie du groupe.

Enfin, il y a le cas du trio composé par Nong, Leye et Camara.

Au début de la campagne actuelle, les trois hommes étaient titulaires, mais cela n’a pas duré.

Camara, a débuté les trois premiers matches et compte un temps de jeu de 183 minutes. Depuis, il est relégué en tribune. De son côté, Aloys Nong n’est pas plus heureux avec un temps de jeu de 294 minutes.

Enfin, Mbaye Leye, à l’instar de Berrier, constitue une énigme. Titulaire indiscutable, il est passé au rang des indésirables. Impliqué dans la qualification du Standard en Europa League, Leye ne joue plus depuis la déroute à Anderlecht et n’est quasiment plus repris.

Clairement, ces trois joueurs semblent ne plus avoir aucun crédit au Standard.

© La Dernière Heure 2011