La hausse du prix des places se fait de plus en plus ressentir chez les supporters des Rouches

LIÈGE "Il faut mettre fin à l'escalade des prix des places, sinon on va droit dans le mur. "

L'appel est lancé par Ivan De Witte. Le président de La Gantoise et de la Ligue Pro entend mettre fin à une évolution constante et plutôt inquiétante dans le football belge. Déjà confrontés à la crise économique, les supporters doivent aussi faire face à l'augmentation du prix des places.

"Tout augmente et il est donc logique que le prix des places suive la courbe", confie Laurent, membre d'un club de supporters. "Il y a vingt ans, assister à un match ne coûtait que 200 francs belges alors qu'aujourd'hui, il faut débourser jusqu'à 45 €..."

Suivre un club comme le Standard représente aujourd'hui un budget annuel de près de 2.000 euros. Rien que pour les matches de Coupe Uefa, il faut déjà compter près de 1.000 euros. "On n'est pas vraiment Rothschild ! Cette somme représente le budget consacré aux vacances pour certaines familles. De nombreux supporters sont obligés de payer leurs abonnements en plusieurs fois. "

Depuis quelques semaines, différentes actions sont menées dans le but de faire évoluer les choses. De quoi inciter les clubs à agir ? "Les dirigeants du Standard ont pris conscience de ce problème", reconnaît Laurent. "Par exemple, pour le match face à Séville, ils ont distribué les places non-vendues aux clubs de supporters. C'est déjà un bon début. "

Si la situation est aujourd'hui plutôt compliquée, la solution ne sera pas simple à trouver. "L'uniformisation du prix des places ? Ce serait une bonne chose à condition que cela se fasse en diminuant le prix des grosses affiches et pas en augmentant celui des matches moins bien cotés. Mais cela ne risque pas d'arriver, surtout que dans le nouveau stade les prix vont certainement s'envoler. Parfois, je me dis que je préférerais que le Standard soit éliminé de la Coupe Uefa. Au moins, je ne serais plus obligé de l'accompagner et je ferais des économies ..."



© La Dernière Heure 2008