Mbaye Leye peut souffler, son noyau n’a pas été modifié durant les dernières heures de ce qui était le premier mercato de sa carrière de T1.

L’exode annoncé par certains n’aura pas eu lieu et le Standard n’a pas été contraint et forcé de vendre à prix d’or dans le but de l’obtention de la licence. Plusieurs joueurs pouvaient susciter de l’intérêt, mais cela ne s’est jamais matérialisé par une offre concrète. Le joueur le plus au centre des attentions était évidemment Selim Amallah mais l’international marocain est resté à quai, et ce, sans déception aucune. Au contraire, le meilleur buteur des Rouches toutes compétitions confondues est bien décidé à terminer la saison en boulet de canon afin d’aider ses couleurs à atteindre une place européenne.

Le gros dossier qui aura occupé les dirigeants liégeois toute la journée, ainsi que les précédentes, concernait Obbi Oulare. Versé dans le noyau U21 dès la reprise des entraînements en janvier dernier, le grand attaquant de 25 ans avait, très tôt, une porte de sortie avec l’intérêt de Barnsley en Championship mais alors que les deux clubs étaient tombés d’accord sur un prêt avec option d’achat, le joueur, lui, a refusé tout comme il aura également écarté d’autres propositions qui lui auront été soumises jusqu’au dernier jour de ce mercato d’hiver.

À l’heure actuelle, il n’est pas encore question d’un retour dans le noyau pro pour Oulare qui aura donc vu son compagnon d’infortune, Felipe Avenatti quitter le noyau U21 en ayant accepté, lui, la solution représentée par l’Antwerp.