Selon Peter Balette, la défaite à Anderlecht a entamé le mental des Rouches


LIEGE Après le revers encaissé la semaine dernière chez le rival mauve, le Standard n’a plus le droit à l’erreur dimanche après-midi face à Bruges. Les Blauw en Zwart, concurrents directs des Rouches, sont, eux, revigorés après leurs trois succès consécutifs. La tâche s’annonce donc délicate pour les hommes de Rednic.

“Bruges tient la forme depuis plusieurs semaines et le capital confiance du groupe de Garrido est au sommet. Cette équipe peut se reposer sur des joueurs au top comme Bacca, Lestienne ou encore Refaelov. Cependant, la défense brugeoise est décimée. À nous d’en profiter”, lance Peter Balette.

Si le moral des Brugeois est au top, celui des Liégeois l’est beaucoup moins depuis la défaite à Anderlecht.

“Cette semaine, l’ambiance était totalement différente de la semaine précédente. On a pris un coup sur la tête à Anderlecht. Mentalement, cela a été très dur pour les joueurs. Les premiers jours de la semaine ont été délicats. Mais le coach a parlé au groupe et tout le monde est motivé et prêt à en découdre.”

Pour Peter Balette, il sera primordial de débuter la rencontre pied au plancher.

“On doit absolument bien commencer pour ne pas laisser le doute s’installer. Dès les premières minutes, on doit faire comprendre à l’adversaire qu’on est chez nous. À ce stade de la compétition, il n’y a plus de place pour les calculs. Il faut prendre les trois points pour continuer à espérer et accrocher l’Europe.”

Même après la défaite de la semaine précédente, tout reste encore possible pour les Liégeois à condition de ne pas se louper demain. “Je ne veux pas que les joueurs commencent à calculer. Il reste trois matches, faisons comme depuis le début en prenant l’un après l’autre et on verra à la fin.”

Demain, les Liégeois devront absolument afficher un autre visage qu’à Anderlecht et moins abuser des longs ballons. “Dimanche dernier, le coach était furieux car nous avons trop balancé vers l’avant avec le seul Michy à la réception. Ce n’est pas le style de jeu qu’il veut voir. Il faut corriger le tir pour la venue de Bruges.”

© La Dernière Heure 2013