C’est soulagé que Philippe Montanier s’est présenté en salle de presse jeudi soir. Le Français le savait, peu importe la manière, seule la qualification compte dans ce genre de match couperet sans public. "On a vu de grandes écuries être malmenées comme Tottenham. C’était important de s’éviter les problèmes", assure le T1 des Rouches. Le T1 a commenté plusieurs de ses choix.

La première de Michel-Ange Balikwisha : "Cela fait deux semaines qu’il monte en puissance. J’avais dit que j’alignerais les plus performants du moment et il en faisait partie. Il a été très actif en apportant de la technique et du mouvement."

L’efficacité et le penalty stoppé par Bodart : "On aurait dû creuser l’écart car on a eu une multitude d’occasions (26 tirs pour 14 cadrés). Après, dans ce genre de match, on sait que l’adversaire aura peut-être une ou deux possibilités. On est une équipe et le gardien, Arnaud, en fait partie. Il a donc été déterminant."

La montée de Muleka : "Ce n’était pas simple pour lui car cela faisait quatre mois qu’il n’avait plus eu de compétition. Il s’est néanmoins bien fondu dans le collectif. On aura l’occasion de revoir le match pour corriger des placements."

Le match de Carcela : "Il va de mieux en mieux, cela fait une ou deux semaines qu’il retrouve ses sensations. Je l’ai trouvé très actif en première période, j’ai beaucoup aimé ce qu’il a proposé. En deuxième période, à l’instar de toute l’équipe, il y a eu une baisse de régime. Mais j’ai surtout aimé son activité. On est une équipe qui ne peut pas se permettre d’avoir un ou deux joueurs non actifs et lui, il l’a été. On compte sur Mehdi, on est heureux de le voir retrouver ses sensations avec le sourire. C’est bien pour nous."