“Nous ne nous quittons plus”, lance un Philippe Montanier tout sourire en entrant dans la salle Robert-Louis Dreyfus du SL16 Football Campus. Moins de 15 heures après nous avoir quittés au sortir de la qualification contre Vojvodina, le coach français était déjà au rendez-vous, et en avance, pour préfacer le quatrième match en onze jours de ses hommes.

“Il y aura danger contre Zulte Waregem. Ce n’est pas le moment pour les prendre car une bête blessée est toujours plus difficile à maîtriser”, prévient le T1. “On ne va même pas étudier leur 0-6 à Bruges qui n’est pas révélateur de leur qualité. On va davantage se concentrer sur leur défaite à Charleroi et leur victoire contre Mouscron.”

Pour cette rencontre contre les Flandriens, le tacticien français a bon espoir de retrouver son buteur Oulare mais ce ne sera pas encore le cas de Maxime Lestienne. “Max va bien mais il y a encore une petite marge, qu’on ne peut pas préciser, jusqu’à son retour. Les perspectives d’Obbi sont bonnes, il s’est bien entraîné ce matin”, sourit le mentor des Rouches. D’autant plus qu’aucun bobo n'était à déplorer après le gros duel physique imposé par les Serbes de Vojvodina jeudi.

Mais la fatigue commence à s’installer dans les jambes. “Imaginez si on avait dû se déplacer en Serbie, on serait rentré à trois ou quatre heures du matin”, souffle le coach. “En jouant tout à domicile, on peut se reposer et être directement aux soins. C’est appréciable car cela permet d’optimiser la récupération. Ceux qui ont beaucoup joué ont eu droit aux soins. Les autres ont participé à une séance dynamique, avec les jeunes. ”

Tandis que côté mental, tout va bien. “J’ai retrouvé un groupe fatigué mais le meilleur remède reste les victoires et le mental peut agir un peu sur la récup.”

Un mood positif à confirmer dimanche contre Zulte Waregem.